Menu

20 janvier 2016

The 20th in América : Library ou bibliothèque

Voilà un moment que je veux vous parler de la bibliothèque ici. Alors quand il y a plus de 2 mois, Laetitia de French Fries and Apple Pie et Isabelle du blog FromSide2Side ont indiqué le sujet "Library ou librairie", j'ai attendu patiemment pour participer au défi blog « The 20th in America ».

library20th

 Lorsque je vous avais présenté mon quartier, je vous avais indiqué que j'avais une bibliothèque à 2 minutes à pieds de la maison.
C'est le 1er endroit où je me suis inscrit avec les filles en emménageant dans la maison : on peut passer des heures à lire donc une bibliothèque est indispensable si on ne veut pas se ruiner en livres ! 


Il s'agit d'un "community center" : on y trouve aussi une salle de sport, un gymnase, des salles de classes et une bibliothèque.

Bibliothèque ou library en anglais, un terme qui prête à confusion quand on ne veut pas emprunter mais acheter un livre  !


Alors quelles différences entre une bibliothèque française et une "library" américaine ?


Tout d'abord, comme en France, on y trouve des livres rangés par thème. Par contre, comme une médiathèque, on peut aussi y emprunter des CD et des DVD.




Dans le coin enfant, ils peuvent accéder à des ordinateurs avec des jeux éducatifs : Mlle S adore !



Mais il y a aussi un coin jeux où les enfants peuvent s'amuser. Vous vous doutez qu'une library est loin d'être aussi silencieuse qu'une bibliothèque.




Une chose qui m'a aussi surprise : on n'a de contact avec personne en se rendant à la bibliothèque. 

En effet, en France, quand on emprunte des livres, on les passe au bibliothécaire qui les scanne. Ici, les ordinateurs sont en libre accès : on scanne d'abord sa carte puis ses livres. On peut imprimer un reçu qui nous indique les titres des livres empruntés et quand les rendre : pratique quand on est une tête de linotte comme moi !

Je scanne ma carte et j'entre mon code

Mlle S scanne un livre

Je sais que j'ai scanné 5 items et le ticket s'imprime avec les titres et quand je dois les rendre.


Pour rendre les livre, là encore on ne passe pas devant un bibliothécaire : le dépôt se fait à l'extérieur. Même pas besoin de sa carte : on clique sur un écran tactile, ça ouvre une porte et on dépose ses livres sur un tapis roulant. On peut aussi imprimer un reçu pour prouver qu'on a bien rendu ses livres.

Il faut appuyer sur l'écran (normalement, là, c'était en panne) et ça s'ouvre à droite. Puis on dépose les livres sur un tapis roulant qu'il y a derrière la porte en métal.


Enfin une dernière différence : en France, les anciens livres étaient vendus une fois par an lors d'une "bourse au livre". Là, à la sortie de la library, il y a des étagères avec les livres à vendre. Le prix est affiché sur un papier et un boite permet de payer ! Aucun contact avec personne mais une confiance aveugle !

Les livres à vendre

0,5 ou 1 dollars pour les livres adultes et 1 dollars pour 3 livres enfants !

On dépose l'argent ici : en toute confiance !


Avec la bibliothèque + ma liseuse + les cadeaux d'anniversaire et de Noël, je ne suis pas encore allée dans une librairIE (ou bookseller). Mais je pense que la librarY suffit à faire un article non ?

7 commentaires:

  1. Vraiment top cette library :)) beaucoup de choses à y faire

    RépondreSupprimer
  2. Sympa ! J'adore ces librairies de quartier, à Tucson il y en avait une top, mais à Columbus j'ai pas encore trouver ma librairy de quartier.
    Et c'est vrai qu'il n'y a pas beaucoup de contacts humains, c'est d'ailleurs un peu dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment dommage ce manque de contact car sinon elle est vraiment top !

      Supprimer
  3. C'est top la vente de livre d'occasion... et puis les prix sont imbattables!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les adultes, c'est pas top la sélection mais pour les enfants, c'est vraiment chouette !

      Supprimer



  4. "Je me présente à vous
    Mme Annabella Deshant
    je suis particulier française .
    je suis la 36eme femme reconnue en 2012 comme prêteuse particulier française du
    Cour de cassation - Arrêts
    Cour de cassation
    Article L. 12-5, alinéa 2, du code de l'expropriation
    Non renvoyée au Conseil constitutionnel
    Alinéas 3 et 4 de l'article 662 du code de procédure pénale
    Irrecevabilité
    Alinéas 3 et 4 de l'article 662 du code de procédure pénale
    Irrecevabilité
    Article 35 quater de la loi du 29 juillet 1881
    Non renvoyée au Conseil constitutionnel
    Articles 222-22, 222-27, 222-28, 222-29, 222-29-1, 222-30 et 222-31 du code pénal
    Non renvoyée au Conseil constitutionnel
    Article 88 du code de procédure pénale
    [Internet Audience]
    je viens par ce message vous faire part de mes offres de prêt. Je suis prêteur certifié et j'exerce dans ce domaine depuis 1995 . Je me suis lancé dans ce secteur sous conseil de cadres financiers Cet secteur d'activité me permet toute fois d'aider les personnes dans le besoin et la bonne gestion de mon capital . J'octroie des prêts à toute personne désirant une aide financière. Ceci est un prêt entre particulier avec des conditions bien simples et précises pour ce fait certaines dispositions sont prises pour le bon déroulement de la procédure. Mon taux d'intérêt sur toute la durée de ce prêt est de 2% et le remboursement se fait mensuellement Si toute fois vous êtes intéressé, contactez moi: annabelladeshant@gmail.com

    RépondreSupprimer