Menu

25 septembre 2016

Pourquoi être venus aux Etats-Unis.

Quand on rencontre de nouvelles personnes, une des premières question/réponse, c'est "Pourquoi vous êtes là ?" quasiment toujours suivi de "Pour le travail de mon mari".

Si je m'arrêtais là, ça ferai un article un peu court !

Or nous sommes venus aux États-Unis avec une vraie histoire.

(source)

Je pense que tout à commencer avec les parents de Mr papa et les miens : nous avons tous les 2 pas mal voyager. Nous avons découvert la France mais aussi d'autres pays.
Ces voyages nous ont ouverts aux autres. Ils nous ont donné envie de découvrir, de rencontrer, de voir le monde.

Quand nous nous sommes rencontrés, c'est naturellement que nous avons continuer à voyager ensemble.

Mes études ne m'ont pas amené à voyager par contre Mr papa a pu faire un stage de 3 mois en Chine dont on garde un souvenir mémorable tous les 2 (je l'avais rejoint).
Cette expérience nous a encouragé : nous avons réussi à nous adapter dans un pays où la langue et l'écriture nous sont totalement étrangères.

Puis nous avons repris notre petite vie pépère : boulots pour tous les 2, maison, enfants. Tout ça en pensant à voyager mais sans aller plus loin.
Malgré tout on gardait l'expatriation dans un coin de nos têtes : on pensait plus à quelque chose de courte durée (genre 6 mois) pour rendre nos filles bilingue (6 mois/bilingue oui on était utopistes !)

Et puis un jour de juin 2014, le chef de Mr papa lui a dit qu'un poste était à pourvoir aux États-Unis pour 2 à 4 ans. La réponse devait être donné le lendemain !

Nous avons réfléchi tard dans la soirée et beaucoup discuté. Car oui notre décision est un choix de couple, une choix de famille. Sans ça, je ne sais pas si ça aurait fonctionner.

Et nous avons pris la décision : partir pour découvrir, partir pour s'enrichir (pas en argent, je pense que vous l'aurez compris), partir pour apprendre

Après bientôt 2 ans d'expatriation est-ce qu'on regrette ?
On peut clairement dire que non. Bien sûr nos familles nous manque, la vie n'est pas toujours toute rose mais on a découvert un pays de l'intérieur (et on continue de le découvrir). Il y a aussi une diversité incroyable ici qui fait qu'on côtoie des gens du monde entier. Nos filles sont bilingues (pas encore tout à fait pour Mlle S mais très bientôt). 

Si on n'avait pas dit oui, on aurait regretté. 
On ne vit pas avec des regrets mais on profite de l'instant présent et c'est pour moi le plus important.

Donc au final pourquoi on est ici ?
On est ici pour nous mais grâce au travail de Mr papa. Et ça fait toute la nuance par rapport à notre réponse de départ non ?


23 septembre 2016

Projet 52 : semaine 38

Cette semaine, l'été se poursuit à la maison. On a eu des températures d'extrèmes chaleur le week-end dernier.

Les filles en ont profité pour se baigner encore dans la piscine. Mais l'eau n'était pas très chaude et elles ne voulaient pas se mouiller plus que les pieds. On leur a donc installé un siège et un petit tabouret pour qu'elles ne se mouillent pas trop.
Elles en ont profité pour faire leur goûter les pieds dans l'eau !


22 septembre 2016

American girl : le magasin rêvé pour trouver sa poupée !

Petits garçons, petites filles ou adultes à l'âme d'enfant, il y a un magasin incontournable à aller voir ici : American girl.


Il s'agit d'un immense magasin de poupées sur 2 étages.



Il y a des poupées qui peuvent ressembler à toutes les petites filles (à priori ils ont aussi des garçons parfois mais pas quand j'y suis allée).


Le coin des bébés



Plusieurs poupées sont habillées selon une époque et porte un prénom.

Il y a même des DVD avec des petites filles qui jouent le rôle d'une poupée (avec le même prénom)
 




Pour choisir celle qui ressemble le plus à la petite fille.


Il y a même des fauteuils roulants.

Une poupée sans cheveux pour les enfants en chimio.



 
Il existe les mêmes poupées en tout petit (taille de la petite sœur de Barbie)

La poupée se range avec sa commode.


Les accessoires sont vraiment bien fait avec de superbes petits détails.

La maison avec le barbec' et le hamac

Le mini-tourne disque

Le siège à accrocher à sa valise pour amener sa poupée partout en vacances.

Les petites lunettes (j'ai laissé intentionnellement l'étiquette avec le prix)

Il y a tous les instruments de musique !

J'adore cette petite cuisine avec tous ces accessoires.

Les sièges d'avion
 
On peut s'habiller comme sa poupée.



On peut aussi composer son tee-shirt pour qu'il corresponde à celui de sa poupée.

Il y a même un salon de coiffure pour coiffer sa poupée !

(photo floue car je ne voulais pas qu'on voit trop la coiffeuse mais elle ne part jamais)


Bref, c'est un magasin où on a envie de tout acheter une fois qu'on est entré. Mais les prix sont assez dissuasifs. On peut cependant y trouver des idées pour les anniversaires et Noël des filles !

21 septembre 2016

La Californie en 26 lettres : I comme Indiens (native americans)

Voilà un moment que je n'ai pas continué mon alphabet de la Californie !
Je continue aujourd'hui avec la lettre I comme Indien.

Ici, le nom des peuples présents avant l'arrivée des Européens est "native americans" ou "First nations". Mais beaucoup rejettent ces noms et préfèrent utiliser le nom de leur tribu tant leur diversité est grande.
Mais comme je ne peux pas vous parler de tous ces premiers habitants, je vais uniquement vous présenter ceux de New-York, l'Arizona, la Floride, la Californie.


Un peu d'histoire


Un des 1er squelettes humains connus en Amérique du Nord (13 000 ans) a été trouvé en Californie sur l'île de Santa Rosa (à côté de Santa Barbara). Mais on trouve des traces de présences humaines datant de 17 000 ans.

Ces premiers amérindiens viendraient d'Asie : à l'époque, le niveau de la mer était beaucoup plus bas et la glace reliait l'Asie de l'Amérique du Nord. Les Hommes ont ainsi pu traversé tranquillement sans se mouiller les pieds (bon ok il devait faire un peu froid).
Ils ont ensuite pu se diviser en de très nombreuses tribus et conquérir le continent américain.

Mais la Californie est isolée du reste du continent par la Sierra Nevada. Et les environ 250 tribus californiennes vivent surtout en autarcie dans des huttes de séquoia. Ils vivent de la chasse, de la pêche et surtout de la cueillette. Ils commerçaient beaucoup et utilisaient une monnaie en coquillage. 

(source)


Puis soudain paf le chien les Européens sont arrivés et se sont dit que ces jolies terres, ça serait bien pour eux.  Mais les tribus sont entrées en contact à des époques différentes : dès le milieu du 16ème siècle pour les tribus côtières alors que pour les tribus les plus reculées de la Sierra Nevada ont été tranquilles jusqu'au milieu du 19ème siècle.


Anecdotes sur les tribus Californiennes.



Avant l'arrivée des Européens, il y avait environ 500 tribus en Californie constituée de 50 à 500 personnes.

(source)

Voici quelques anecdotes que j'ai pu trouvé sur quelques tribus :

De 1872 à 1873, des guerriers Modocs ont pris les armes pour ne pas être placer dans une réserve. Ils ont tenu tête à l'armée américaine pendant 7 mois dans des champs de lave avant de se rendre.

Il y a quelques années, un escroc a payé 5,00 $ pour devenir un membre officiel de la tribu Miwok.  Tout ça dans le but de remplacer le Conseil tribal et de gagner le contrôle sur le terrain afin de construire un casino !

Habitations Miwok à Yosemite


Les amérindiens Chumash était un peuple matriarcal où les femmes sont cheffes et chamanes.
Ils vivaient en communauté dans de grandes maisons en forme de dôme faites de branches de saule. Environ 1500 descendants vivent aujourd'hui en Californie.

(source)
Les Mojave scalpaient leurs ennemies  pour montrer leur bravoure. Ils se faisaient de longs dreadlocks mais portaient peu d'habits : souvent un long tee-shirt de peau de bêtes.

Mojave au 19ème siècle


Enfin le Sequoia porte sont nom en l'honneur du chef Cherokee Sequoyah. Ce n'est pas une tribu de Californie mais on trouve cet arbre essentiellement dans cet état.



Les amérindiens aujourd'hui


En Californie, le Native American Day (le quatrième lundi de septembre) est l’occasion de rendre hommage aux Indiens de l’état, les enseignants sont invités à parler de la culture indienne dans les écoles.

Il existe aujourd'hui de nombreux pow-wow tout au long de l'année. Ce ne sont plus des rassemblement uniquement religieux. Ils servent désormais à se remémorer les cultes ancestraux et à partager avec les autres tribus.

La liste des pow wow de Californie : source







20 septembre 2016

The 20th in America : Mes plus beaux souvenirs de l’été

Cela faisait un moment que je n'avais pas participé au défi blog « The 20th in America » initié par Isabelle du blog FromSide2Side et Laetitia de French Fries and Apple Pie
Manque d'inspiration sur les thèmes abordés, j'avais préféré laisser ma place à ceux qui avaient de quoi développer.

 
Je reviens ce mois-ci avec les thème : Mes plus beaux souvenirs d'été.
Nos vacances on commencé tôt vu que dès le 9 juin, Mlle E était en vacances.


Le week-end suivant, nous avons fêté l'anniversaire de Mlle S sur le thème "Pinkie Pie" (un petit poney pour ceux qui ne connaissent pas).



Nous avons profité de la plage (Capitola) et de la piscine extérieure (Blakberry farm).





Mlle S n'était pas encore en vacances et a fêté l'independance day à son école.


Le 4 juillet, nous sommes allés voir concerts et feu d'artifice entre expatriés.



Nous sommes ensuite allés en France pour retrouver notre famille et faire la fête !


Visite de Saint Malo

Aquarium de St Malo
 
A la "pêche" aux coquillages
 
On a assisté à de très beaux couchers de soleil.

De retour aux États-Unis, nous avons surtout profité de la maison et des parcs alentours.

Marchand de glace à côté d'un parc

Piscine à la maison

Et pour finir un gros câlin entre sœurs.

On a passé de très belles vacances et la reprise a été d'autant plus difficile ! Mais maintenant tout le monde a repris le rythme et c'est super aussi l'école !